« Après un margaux-lichine, n’importe chagrin prend un tanin consolant »  à  propos de vins bus avec Jean Nouvel, dans Dix mille et une nuits, Editions Robert Laffont